top of page

Les plantes et les études scientifiques

S’il existe peu d’études sur les effets des plantes médicinales sur les humains, il y en a encore moins sur leur impact pour nos compagnons à quatre pattes. 



Pourquoi ? Simplement parce qu’il est très dur de breveter une plante, donc mener une étude chère sans bénéfices financiers à la clé, c’est rare*.



Un autre problème se pose souvent lors des recherches sur les principes actifs des plantes : celui du totum. 



Le totum est la synergie de toutes les substances contenues dans une plante : c’est le cocktail de ces centaines de molécules qui créent son action. En d’autres termes, certains principes actifs mineurs permettent d’en potentialiser d’autres, ce qui fait que le pouvoir thérapeutique de la plante entière est supérieur à celui de chacun de ses principes actifs pris séparément. Si je prends une autre image, l’odeur d’un parfum est meilleure que celle de tous ses ingrédients pris séparément.


Bref, tout ça pour dire que souvent, les études visent à déterminer et isoler une molécule responsable de l’action de la plante entière, afin de l’isoler et la reproduire par extraction ou synthèse. 



Or, quand on sait ce qu’est le totum, n’est-il pas contre-productif de vouloir tenir pour responsable un seul principe actif de l’action entière d’une plante ?



Si nous prenons le cas du Pavot de Californie (Eschscholzia californica), les scientifiques n’ont pas encore déterminé quel principe actif est responsable de son effet inducteur de sommeil, car aucune de ces molécules isolées ne montre cet effet…c’est bien leur synergie, le totum, qui est efficace ! 



*Rare ne veut pas dire inexistant ! Heureusement, au jour d’aujourd'hui de plus en plus de scientifiques se penchent sur cette question et les études vétérinaires fleurissent…à nous, thérapeutes, de nous informer des avancées de la science.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le cri de la carotte...

En cette fin du mois d'octobre, j'ai envie de vous partager une publication qui saura assouvir votre culture G ! Figurez-vous que ce titre assez rigolo raconte un phénomène récemment étudié : les caro

Anosmie & olfactothérapie

Il arrive que des personnes soient septiques à l'idée que l'olfactothérapie puisse être efficace. Comment une odeur peut-elle influencer notre corps et nos émotions ? Figurez-vous que des chercheurs o

Lavandula angustifolia & stress

Une première étude s'est intéressée en 2013 à l'effet de l'huile essentielle de Lavandula angustifolia. L'étude concernait 7 chevaux dont la fréquence cardiaque et respiratoire a été enregistrée au re

Comments


bottom of page