top of page

Interview - parcours et formation en ergonomie equine

Aujourd’hui, j’ai décidé d’interviewer Lisa, une collègue basée sur Genève qui a (presque) terminé sa formation en ergonomie équine.


Dans ce premier article, je vous laisse découvrir son parcours de formation…

Parcours et formation :

Qu’est-ce qui t’a amené à vouloir devenir saddle-fitteuse ?

Ce qui m’a menée vers cette profession est mon parcours personnel. J’ai d’abord étudié l’ergothérapie et j’ai pris conscience de la nécessité du matériel adapté aux besoins physiques et physiologiques humains dans notre quotidien. J’ai appris énormément de choses sur les moyens auxiliaires que nous employons et j’ai réfléchi à nos compagnons chevaux… Finalement la selle n’est-elle pas elle aussi une orthèse ? J’ai donc transposé mes apprentissages de l’ergonomie humaine sur les chevaux et j’ai voulu apprendre à choisir un matériel adapté au couple cavalier-cheval.


Ayant mon propre cheval, j’ai aussi été confrontée au fait qu’il y a très peu de professionnels dans ma région, et qu’ils sont donc tous surbookés. Difficile donc de prendre des rendez-vous et finalement, étant donné que nos chevaux changent constamment il faudrait faire appel à un saddle-fitter à chaque saison. Je voulais donc aussi apprendre à gérer mon matériel de mes propres moyens.

Sur le long terme j’aimerais continuer à me former dans la physiothérapie humaine et animale afin de pouvoir remplir les besoins fondamentaux du couple cavalier-cheval avec une approche qui se veut la plus holistique possible. Le but serait de pouvoir trouver les déséquilibres propres à chaque individu du couple, et une fois qu’ils sont identifiés, essayer de les combler ou d’y pallier grâce au matériel et à une approche physique thérapeutique, à la fois individuelle tout en gardant l’objectif d’une osmose du couple.


Pourquoi et comment as-tu choisi ta formation ?


J’ai choisi la formation d’Ergonomie Equestre parce qu’en premier lieu je « connaissais » Eugénie Cottereau de par ses écrits et sa renommée. Elle est un des grand nom de l’ergonomie équine en Europe. Ensuite le détail de sa formation m’a immédiatement passionné. Elle est la seule en France à proposer une formation aussi complète comprenant des connaissances holistiques telles que : L’anatomie, la biomécanique, les méridiens passant sous la selle, etc. Surtout, elle est aussi la seule à proposer une formation qui prend en compte le cavalier, et qui cherche à adapter la selle au couple et non juste au dos du cheval.


Hé oui, une selle adaptée au cheval c’est bien mais… si elle ne convient pas du tout au cavalier comment peuvent-ils travailler en osmose tous les deux ? Il y a aussi une initiation au Bit-Fitting.


Bref, on parle plus d’ergonomie que de saddle-fitting pur, ce qui convient parfaitement à la filière faite par Eugénie.

Dis-moi une chose que tu as adoré, et une autre que tu as détesté durant ta formation !


J’ai adoré le contenu intégral de cette formation. Elle est hyper riche, ultra complète. Bref, passionnante. J’ai aussi adoré le groupe d’étudiantes de ma volée qu’Eugénie a formé. Elle choisi des personnes d’horizons différents, et fait en sorte que chacune des personnalités puisse apporter une plus-value à la formation. Nous avons passés des heures à échanger durant les cours, débattre, et nous interroger les unes les autres. Chacune avait un point de vue différent à apporter grâce à son bagage personnel et professionnel, et ça rend la formation immensément riche.

Ce que j’ai moins aimé serait peut-être que la formation est très courte. C’est un domaine vaste et les cours avaient donc un énorme contenu. Il faut supporter les « bourrages de crâne » comme on dit. C’est un rythme très intense mais duquel on ressort vraiment riche. On ressort la tête pleine, mais avec une envie de continuer à creuser tellement ce domaine est immense. Il faut aussi être rigoureux et pratiquer soi-même de son côté entre 2 modules de cours.

Quel est ton projet professionnel ?


Sur le long terme, j’aimerai proposer un service de dépôt-vente de selles d'occasion.


Cela me permettrait d'avoir un grand panel de marque sous la main afin de pouvoir trouver le bonheur au plus grand nombre de couple cavalier-cheval. J’aimerai proposer un suivi d’Ergonomie Equestre à tous mes clients.


Le but ultime serait de me former en physiothérapie humaine et animale, et de pouvoir proposer aussi un accompagnement complet au duo humain-cheval. Cela me permettrait de voir les « faiblesses » du cavalier et du cheval, et de leur offrir l’opportunité de combler ces faiblesses pour que leur couple soit au meilleur de leur forme et de leur performance sportive.

Pour finir, indique-nous tes différentes prestations et le(s) moyen(s) de te contacter !

Actuellement je ne pratique pas encore les adaptations de selle de manière professionnelle. Je serai normalement diplômée dans l’été 2020, et donc d’ici là je ne « fit » que des personnes proches ou de confiance pour m’exercer.


Cependant, je pratique magnétisme, la reboutologie, les massages avec un appareil à ultrasons, étal communication animale. Je n’ai pas encore de site internet mais vous pouvez suivre mon évolution et avoir les détails de mes prestations sur la page Facebook : Lisa Sabater – Sens’Harmonie – Animaux.

Vous pourrez aussi me retrouver avec des articles et autres contenus sur la plateforme en ligne AnimHO : https://www.animho-online.com


Merci infiniment Hélène pour cette Interview, c’est avec plaisir que je partage mes connaissances et quelques petits conseils qui j’espère vont servir.

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page