top of page

Fleurs de Bach & anthropomorphisme

Il y a peu, j’ai expliqué sur Instagram que je suivais une formation continue sur les fleurs de Bach pour les animaux, donné par une vétérinaire. De manière assez prévisible, on m'a demandé pourquoi suivre une telle formation et si je n'avais pas déjà étudié ce sujet durant mes 3 ans d'herboristerie....je trouve cette question interessante et pertinente, j'ai donc envie de vous partager ma réponse.


OUI, j'ai eu des cours sur les fleurs de Bach mais...


J'ai voulu approfondir ce sujet parce que je trouvais très complexe de transférer des connaissances des fleurs de Bach pour humain aux animaux. Quand on travaille avec des fleurs de Bach, on ne parle pas de principes actifs biochimiques et de physiologie animale, mais uniquement de l'aspect vibratoire pour travailler sur les émotions (et le plan physique...mais disons que c'est quand même principalement les émotions).


Or, peut-on vraiment transposer des émotions humaines aux animaux ?


Pour avoir un conjoint dans l'éducation du cheval et formé à l'éthologie scientifique, je ne peux pas. Je ne peux pas dire qu'un animal « est vicieux car il n'aime pas telle ou telle chose » ou « a besoin d'adrénaline pour avancer dans la vie ». J'appelle ça de l'anthropomorphisme.


J'ai donc souhaité me former spécifiquement aux fleurs de Bach pour animaux avec un contenu créé conjointement par des professionnels de la santé animale, de l'éthologie scientifique et de l'éducation, pour ne justement pas tomber dans de l'anthropomorphisme.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le cri de la carotte...

En cette fin du mois d'octobre, j'ai envie de vous partager une publication qui saura assouvir votre culture G ! Figurez-vous que ce titre assez rigolo raconte un phénomène récemment étudié : les caro

Anosmie & olfactothérapie

Il arrive que des personnes soient septiques à l'idée que l'olfactothérapie puisse être efficace. Comment une odeur peut-elle influencer notre corps et nos émotions ? Figurez-vous que des chercheurs o

Lavandula angustifolia & stress

Une première étude s'est intéressée en 2013 à l'effet de l'huile essentielle de Lavandula angustifolia. L'étude concernait 7 chevaux dont la fréquence cardiaque et respiratoire a été enregistrée au re

Comments


bottom of page