top of page

Drainages et allergies...

Drainer, drainer et drainer à tout prix le foie (ou la peau, les poumons...) chez un individu allergique, ça peut être dangereux et empirer l’état de l’animal.


Pourquoi ? Voici quelques raisons (liste non-exhaustive) :


1. Vous connaissez mon amour pour la nature des plantes médicinales...et c'est un aspect clairement essentiel ! Donner une plante de nature chaude pour drainer un animal qui a un terrain inflammatoire...ça fait un cocktail de feu (c'est le cas de le dire ^^) : on risque d'empirer son état et "d'augmenter le feu", en d'autre termes raviver son allergie.


2. Chez un individu affaibli (immunodépressifs, âgés, en convalescence, etc) le drainage va fatiguer l'organisme et par conséquent, l'individu...


3. Mal ciblé ou mal dosé, un drainage peut engendrer une "crise de guérison" (= augmentation des symptômes) qui peut parfois être mal maitrisée et empirer le problème.


Donc, STOP aux idées reçues ! Dans certains cas c’est très utile de drainer quand c’est fait correctement, avec des plantes adaptées au terrain et au profil de l’animal, à une période propice et à une dose adaptée, mais dans d’autres cas il faudra travailler un peu différemment, car le drainage risque au contraire d'augmenter les symptômes allergiques, de fatiguer l'organisme et de ne rien arranger au schmilblick.


Donc calmos les fadas du drainage, chaque chose en son temps…

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le cri de la carotte...

En cette fin du mois d'octobre, j'ai envie de vous partager une publication qui saura assouvir votre culture G ! Figurez-vous que ce titre assez rigolo raconte un phénomène récemment étudié : les caro

Anosmie & olfactothérapie

Il arrive que des personnes soient septiques à l'idée que l'olfactothérapie puisse être efficace. Comment une odeur peut-elle influencer notre corps et nos émotions ? Figurez-vous que des chercheurs o

Lavandula angustifolia & stress

Une première étude s'est intéressée en 2013 à l'effet de l'huile essentielle de Lavandula angustifolia. L'étude concernait 7 chevaux dont la fréquence cardiaque et respiratoire a été enregistrée au re

bottom of page