top of page

La coprophagie chez le poulain

Si vous avez côtoyé des poulains, vous avez peu-être déjà vu ces derniers manger les crottins des adultes. Ce comportement s’appelle de la coprophagie.


C’est un comportement tout à fait normal qui survient en général durant les deux premiers mois de vie et s’estompe au fil du temps.


Il semblerait que les poulains préfèrent les crottins de leur mère aux autres. Les chercheurs supposent que ces derniers dégagent un phéromone maternel les poussant à les consommer.


Au premier abord, on peut penser que ce comportement est révélateur d’une carence nutritionnelle, cependant une étude menée par des chercheurs américains tend à montrer que ce dernier permet au poulain d’ingérer des bactéries dont son tube digestif est dépourvu, mais qui sont indispensables pour sa future digestion de l’herbe.


De plus, ils émettent l’hypothèse que cette coprophagie favoriserait l'immuno-compétence intestinale et la myélinisation du système nerveux.


Une seconde étude a mis en lien l’apparition de la coprophagie et l’apprentissage du pâturage sélectif par le poulain. Cette corrélation suggère que la coprophagie a un rôle important pour développer la sélectivité alimentaire du poulain : en d’autres termes, grâce à la coprophagie le poulain apprend quelle plante est bonne ou pas pour lui.


Dès lors, on peut s’interroger :


➡️ QUID des juments suitées qui ont des troubles du système digestif et/ou immunitaire ?


➡️ QUID des juments suitées qui ne sortent pas en extérieur pour ingérer de l’herbe/de la biodiversité végétale ?


Source 1 : CROWELL‐DAVIS, S. L., & Houpt, K. A. (1985). Coprophagy by foals: effect of age and possible functions. Equine veterinary journal, 17(1), 17-19.


Source 2 : Marinier, S. L., & Alexander, A. J. (1995). Coprophagy as an avenue for foals of the domestic horse to learn food preferences from their dams. Journal of Theoretical Biology, 173(2), 121-124.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page