top of page

Gelée et cynorrhodons

« Peut-on cueillir des cynorrhodons avant les premières gelées ? »


Je crois que c’est LA question phyto’ que vous me posez le plus chaque automne…


Ma réponse est OUI, il est tout à fait possible d’en cueillir avant les premières gelées !


Pourquoi ?


➡️ Le fait de traditionnellement cueillir des cynorrhodons après les premières gelées s’explique parce que les vider de leurs poils est un processus long et difficile en cuisine…or, une fois mous, ces derniers s’enlèvent très facilement en pressant simplement sur le faux-fruit ! Les cuisinières de l’époque ne manquant pas de travail, cette « astuce » (attendre les premières gelées pour ramollir le fuit) leur permettait d’économiser un temps précieux lors de la réalisation de confitures.


➡️ Les chevaux consomment avec grand plaisir les cynorrhodons non-vidés de leurs poils, donc même s’ils sont durs vous pouvez les cueillir !


➡️ Dans certaines régions les premières gelées sont très tardives (février), voire inexistantes…


➡️ Il est intéressant de travailler au niveau du système immunitaire dès l’automne et ses premiers froids humides, donc pourquoi se priver de ces faux-fruits jusque-là ?


💡Ce faux-fruit de l’églantier est à la fois riche en vitamine C, en caroténoïdes et en flavonoïdes, des substances dont le totum lui confère des propriétés immunostimulantes.


➡️ Pour finir, sachez qu’à ce jour il n’existe pas d’étude scientifique permettant de répondre à cette question et de valider ou d’invalider une des deux pratiques de cueillette.

24 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Le cri de la carotte...

En cette fin du mois d'octobre, j'ai envie de vous partager une publication qui saura assouvir votre culture G ! Figurez-vous que ce titre assez rigolo raconte un phénomène récemment étudié : les caro

Anosmie & olfactothérapie

Il arrive que des personnes soient septiques à l'idée que l'olfactothérapie puisse être efficace. Comment une odeur peut-elle influencer notre corps et nos émotions ? Figurez-vous que des chercheurs o

Lavandula angustifolia & stress

Une première étude s'est intéressée en 2013 à l'effet de l'huile essentielle de Lavandula angustifolia. L'étude concernait 7 chevaux dont la fréquence cardiaque et respiratoire a été enregistrée au re

2 Comments


Bonjour,

Un grand merci pour votre blog et pour avoir la gentillesse de partager vos connaissances.

Je me demande s'il y a un risque de se tromper quand on ramasse les cynorrhodons (c'est-à-dire existe-t-il une baie qui ressemble beaucoup au cynorrhodon mais qui n'en est pas) ?

Cordialement,

Hélène

Like
Hélène Ralda
Hélène Ralda
Apr 17, 2023
Replying to

Merci pour votre retour ! A mes yeux non, c'est un faux-fruit qui est très reconnaissable...cependant si on ne connait pas on peut toujours le confondre avec d'autres fruits rouges bien qu'ils soient très différents (type les fruits rouges de l'aubépine). Le risque zéro n'existe pas, surtout quand on ne connait pas la plante que l'on doit cueillir...le mieux est de vous rapprocher d'associations de botanistes de votre région ou d'herboristes afin de voir s'ils organisent des sorties. En plus d'être passionnant, c'est une sortie ludique ;)

Like
bottom of page