top of page

CMV à base de plantes : info ou intox ?

Un CMV est un complément à base de minéraux et de vitamines, qui a pour but de venir rééquilibrer l’alimentation quotidienne du cheval.


Entre l’ajout de CMV qui est de plus en plus conseillé par les nutritionnistes, l’utilisation de la phytothérapie qui s’est démocratisée et le «au naturel» qui devient le mode de vie privilégié par les propriétaires de chevaux, il est logique que certaines entreprises aient vu la création de « CMV à base de plantes » comme un nouvel Eldorado.


Cependant, si c’est un beau projet sur papier pour les propriétaires, ces entreprises jouent sur leur ignorance en nutrition et en phytothérapie.


Il faudrait une quantité astronomique de plantes pour couvrir les besoins de nos chevaux (plusieurs kg/jour !). Sans parler de leur qualité et leurs principes actifs, qui dépendent étroitement de leurs conditions de culture et de conservation .


Bref, sachant tout ça, il est absurde de penser que de donner 30-60gr/jour de plantes sèches couvrira les besoins de nos chevaux. Au mieux, un CMV à base de plantes aura des vertus médicinales, au pire il ne servira tout simplement à rien, voire participera à créer des carences/excès.


Qu’est-ce que j’ai à gagner de dénoncer cette pratique abusive de certaines marques ? Rien.


A travers cette publication je souhaite simplement éveiller votre esprit critique : ce n’est pas parce qu’une marque prône le naturel qu’elle est irréprochable.

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le cri de la carotte...

En cette fin du mois d'octobre, j'ai envie de vous partager une publication qui saura assouvir votre culture G ! Figurez-vous que ce titre assez rigolo raconte un phénomène récemment étudié : les caro

Anosmie & olfactothérapie

Il arrive que des personnes soient septiques à l'idée que l'olfactothérapie puisse être efficace. Comment une odeur peut-elle influencer notre corps et nos émotions ? Figurez-vous que des chercheurs o

Lavandula angustifolia & stress

Une première étude s'est intéressée en 2013 à l'effet de l'huile essentielle de Lavandula angustifolia. L'étude concernait 7 chevaux dont la fréquence cardiaque et respiratoire a été enregistrée au re

Comments


bottom of page